Créer, communiquer, enseigner

Les créateurs.trices contemporains se sont emparé.e.s de l’espace numérique pour proposer de nouvelles formes d’expression artistique multimodales, ouvertes et collaboratives. Les catégories et les genres traditionnels et leurs limites se sont déplacés et leurs langages hybridés, en même temps qu’ont évolué et se sont multipliées les cultures et les formes de communication et d’échanges multimodaux. Les artistes sémionautes (Bourriaud, 2009) explorent et combinent les signes et les technologies qui les supportent, programmant des interactions possibles avec des communautés de réception susceptibles de participer au dispositif même de la création.

Ce lien social programmé par certains processus de création peut être rapproché des pratiques numériques communautiques (Harvey, 1995) caractérisées par l’interaction dans un groupe ou entre différents groupes dans un espace public, familières aux cultures des publics scolaires contemporains.

Les interactions entre les domaines des arts et humanités et le numérique ont fait l’objet d’une réflexion consistante et engagée dans le champ de la didactique. L’inclusion de nouveaux objets d’étude, d’imaginaires transmédiatiques inédits en prise avec de nouvelles formes de littératies (Legros & Crinon, 2002, Lacelle et al., 2012) et de sociabilités ont amené à repenser les modes d’enseignement et d’apprentissage ainsi que les pratiques et les dispositifs pédagogiques qui y sont associés.

Le colloque international « Multimodalités et espaces numériques »

Très intéressé par ces enjeux, le groupe de recherche LITEX (Université de Vigo) organise ce colloque international sur la multimodalité dans les domaines de la création, de la communication et de l’éducation. Il se tiendra le 22 juin 2017 à Pontevedra (Casa das Campás) et ce sera l’occasion de réunir des spécialistes du monde de la recherche, de l’enseignement ou de la communication, des artistes et des entrepreneurs.ses. Les activités se développeront autour de deux grands axes: création et didactique. En dehors des conférenciers invités, les personnes inscrites au colloque pourront soumettre leurs propres contributions. Les propositions de communication seront sélectionnées par le Comité Scientifique en fonction de leur pertinence à l’égard des axes du colloque.